L’activité physique adaptée : est-ce fait pour moi ?

Dans 7 octobre 2022

Séance d'activité physique adaptée

L’activité physique adaptée permet de pratiquer un sport en adéquation avec sa pathologie et sa condition physique. Le professeur Martine Duclos, physiologiste et responsable du service de médecine du sport au CHU de Clermont-Ferrand, nous en dit plus sur cette pratique et comment en bénéficier.

Les bienfaits de l’activité physique sur la santé ont été reconnus à travers de nombreuses études, notamment menées par la Haute Autorité de Santé (HAS). La pratique d’une activité physique régulière permet de limiter les complications de certaines maladies tout en réduisant l’intensité des traitements médicamenteux.

Cependant, un autre rapport de la HAS démontre que les patients et les médecins sont souvent mal informés sur les thérapeutiques non-médicamenteuses, dont fait partie l’activité physique. Ce qui réduit considérablement la possibilité de bénéficier de prescription de séances de sport pour les patients qui en auraient l’utilité.

C’est d’ailleurs ce qu’a révélé un sondage que nous avons mené en septembre dernier : 63 % des répondants n’ont jamais reçu de prescription pour pratiquer du sport. Le Pr Martine Duclos fait part de son expertise pour expliquer les modalités de l’activité physique adaptée, communément appelée « sport sur ordonnance ».

Qu’est-ce que l’activité physique adaptée ?

La loi du 26 janvier 2016, visant à moderniser le système de santé français, a permis d’encourager l’activité physique en la proposant sur ordonnance, chez les patients atteints de maladies chroniques. Ainsi, le Pr Martine Duclos explique que l’activité physique adaptée (APA) est « une activité physique ou sportive, qui associe généralement de l’endurance et du renforcement musculaire, et qui est adaptée à l’état de santé, à la condition physique et à la pathologie du patient ».

L’objectif des APA, aussi appelées « Sport santé », est de :

  • prévenir l’apparition de certaines maladies comme le diabète ;
  • ralentir le développement de maladies chroniques telles que l’obésité ;
  • augmenter l’autonomie des patients, notamment des seniors ;
  • réinsérer les patients dans des activités sociales auxquelles ils n’avaient plus accès.

Puis-je en bénéficier ?

À l’origine, l’activité physique adaptée s’adressait aux personnes souffrant d’affections de longue durée (ALD).

Depuis mars 2022, une nouvelle loi étend l’application de l’APA à une plus large patientèle : « L’activité physique adaptée s’adresse aux personnes atteintes d’une affection chronique, qu’elle soit inscrite en ALD ou non ; mais également à toute personne présentant des facteurs de risque, notamment de risque de perte d’autonomie chez les personnes âgées », explique le Pr Duclos.

Qui peut me prescrire de l’activité physique adaptée ?

La loi de mars 2022, stipule également que l’ensemble des médecins peut désormais prescrire une activité physique adaptée. Autrement dit, votre médecin traitant n’est plus le seul autorisé à vous délivrer une ordonnance pour une pratique physique ou sportive.

La physiologiste confirme : « N’importe quel médecin, quelle que soit sa spécialité, peut prescrire de l’activité physique adaptée : le médecin traitant mais, également, tout type de médecin spécialiste. »

Un médecin traitant réalisant une ordonnance pour une activité physique adaptée

Qui encadre ces activités ?

Des professionnels spécifiquement formés à l’activité physique adaptée peuvent dispenser le sport sur ordonnance, quel que soit son type :

  • kinésithérapeutes ;
  • ergothérapeutes ;
  • psychomotriciens ;
  • praticiens formés aux STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives).

« Quand les personnes souffrent de maladies chroniques relativement lourdes, l’idéal est de faire appel à des personnes formées aux STAPS ou à des kinésithérapeutes. Quand les patients sont plus autonomes, ils peuvent faire appel à des personnes formées, sans pour autant que ce soient des kinésithérapeutes, tels que des enseignants en éducation physique adaptée », précise le Pr Duclos.

Par ailleurs, le diagnostic du médecin prescripteur permet d’attribuer un niveau de limitation fonctionnelle sévère, modérée, minimum ou sans limitation au patient. Cette attribution permet au patient d’être accompagné par le professionnel de santé approprié.

Quel type de sport puis-je faire dans le cadre d’une activité physique adaptée ?

Elle englobe tout type d’activités sportives et parfois même, des activités davantage centrées sur le bien-être ou l’endurance. Dans les pratiques possibles, le Pr Martine Duclos énumère :

  • le vélo d’exercice ergométrique;
  • la marche sur du tapis roulant ;
  • le ramer ;
  • le renforcement musculaire avec poids du corps ;
  • la gym douce;
  • etc.

La physiologiste précise également que « les patients plus autonomes peuvent se rendre dans des fédérations sportives qui pratiquent du Sport Santé. Ce sont des endroits où les activités sportives sont adaptées à la pathologie comme le Nagez Forme Santé, le rugby touché à 5 ou encore le football en marchant ».

Exercice de renforcement musculaire avec un élastique dans le cadre d'un activité physique adaptée

Où puis-je en faire ?

L’activité physique adaptée se pratique dans plusieurs structures, comme des hôpitaux, des maisons Sport santé ou encore des centres de lutte contre le cancer.

Pour découvrir les lieux où vous pouvez exercer, demandez conseil à votre médecin prescripteur. Vous pouvez également vous renseigner auprès des Dispositifs d’Accompagnement vers la Pratiques d’Activités Physiques (DAPAP), présents dans chaque département. Les maisons Sport santé sont à même de vous renseigner, tout comme les fédérations et associations telles que :

Par ailleurs, une poignée d’établissements thermaux proposent des activités physiques adaptées, en parallèle de la cure thermale, comme l’explique le Pr Duclos : « Les centres de cure thermale sont un endroit où l’APA devrait être faisable. C’est important qu’elle soit proposée, en plus de la nutrition et des soins thermaux. »

La Sécurité sociale prend-elle en charge l’APA ?

« Certaines mutuelles remboursent une petite partie de l’activité physique adaptée. En revanche, la Sécurité sociale ne la prend pas en charge », affirme le Pr Duclos.

Aujourd’hui, vous pouvez bénéficier d’un remboursement partiel grâce à certaines mutuelles. « La Mutuelle des sportifs, qui est la première à avoir proposé un remboursement pour l’APA et qui prend le mieux en charge les patients », explique le Pr Duclos. « Il n’y a pas besoin d’être sportif pour y adhérer », précise la physiologiste.

© AdobeStock


Sources :

  • Entretien avec le Professeur Martine Duclos, 7 octobre 2022 ;
  • Dossier de presse de la Haute Autorité de Santé : Activité physique : comment faciliter sa prescription au quotidien ?, 6 septembre 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.