Infertilité féminine et aménorrhée : une cure thermale pour concrétiser vos envies de bébé

Dans 25 octobre 2022

couple pendant une consultation d'infertilité

Votre souhait de devenir maman est contrarié par des problèmes de fertilité ? Vous n’avez plus vos règles alors que vous n’êtes pas enceinte ? En cas d’infertilité ou d’aménorrhée, la cure thermale représente une alternative naturelle pour vous aider à retrouver des cycles réguliers et augmenter vos chances de procréer.

En France, un couple sur huit consulte en raison de difficultés à concevoir un enfant. On parle d’infertilité après un an d’essais infructueux. Selon l’Inserm, cette situation concerne 15 à 25 % des couples. Dans les trois-quarts des cas, l’infertilité est due à un problème médical de l’un des partenaires, voire des deux.

Quelles sont les causes de l’infertilité chez la femme ?

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) représente la première cause d’infertilité chez la femme jeune. Ce dérèglement hormonal touche 10 % des femmes et entraîne une absence d’ovulation dans un cas sur deux. L’insuffisance ovarienne est la principale cause de problème de fertilité féminine après 35 ans. Ce phénomène naturel, lié à l’approche de la ménopause, survient également de manière prématurée chez 2 à 4 % des femmes en âge de procréer.

Les autres causes d’infertilité féminine sont :

  • certaines pathologies : endométriose, anomalies de l’utérus ou des trompes de Fallope, troubles endocriniens bloquant l’ovulation, surpoids et obésité, cancers de l’appareil reproducteur ;
  • certains traitements médicamenteux comme la chimiothérapie suite à un cancer du sein par exemple ;
  • des facteurs environnementaux : tabagisme, exposition à certains composés (pesticides, solvants, métaux lourds, perturbateurs endocriniens) ;
  • des facteurs psychiques, notamment le stress, qui diminue de 40 % les chances de concevoir.

Qu’est-ce que l’aménorrhée ?

L’aménorrhée désigne l’absence de règles chez la femme en âge de procréer. On distingue :

  • l’aménorrhée primaire, qui concerne les adolescentes de plus de 15 ans qui n’ont jamais eu de menstruations ;
  • l’aménorrhée secondaire, qui apparaît après l’établissement de cycles menstruels réguliers.

Dans la plupart des cas, l’aménorrhée est liée à une absence d’ovulation et entraîne donc une infertilité. Les causes d’aménorrhée les plus fréquentes sont :

  • la grossesse et l’allaitement ;
  • une puberté tardive ;
  • une anovulation fonctionnelle consécutive à une pratique sportive excessive, à une anorexie ou au stress ;
  • la consommation de certains médicaments (pilule contraceptive, antidépresseurs…) ;
  • le syndrome des ovaires polykystiques et l’insuffisance ovarienne précoce.

Comment combattre l’infertilité ?

La prise en charge consiste d’abord à soigner la pathologie qui en est à l’origine : traitements hormonaux pour stimuler l’ovulation en cas de SOPK, conseils hygiéno-diététiques pour perdre du poids, sevrage tabagique, etc. La procréation médicalement assistée (PMA) permet également à de nombreux couples infertiles de devenir parents, notamment grâce à la fécondation in vitro (FIV). En France, plus de 3 % des naissances résultent d’une PMA.

La cure thermale pour l’infertilité féminine ou l’aménorrhée réalisée dans l’orientation thérapeutique Gynécologie (GYN) constitue aussi une solution naturelle pour augmenter les chances de concevoir ou se préparer à une FIV.

échographie abdominale

Quels sont les soins thermaux de la cure en gynécologie ?

Les cures thermales dédiées aux femmes sont basées principalement sur des soins d’hydrothérapie locaux pratiqués au niveau de l’appareil génital :

  • bains thermaux avec irrigation vaginale à faible pression auto-administrée par la curiste à l’aide d’une canule ;
  • application de compresses d’eau mère tiède (obtenue à partir de l’évaporation lente d’eau thermale et donc très riche en minéraux et oligoéléments) ;
  • douches thermales au jet à pression modulable.

Ces soins sont dispensés dans le cadre de cures thermales conventionnées de trois semaines remboursées par la caisse d’assurance maladie, éventuellement complétées par des modules complémentaires, ou sous forme de mini-cures entièrement à vos frais.

Quels sont les bénéfices du thermalisme sur la fertilité ?

Riches en sels minéraux et oligo-éléments, les eaux thermales possèdent des vertus thérapeutiques antalgiques, tonifiantes, anti-inflammatoires et relaxantes utilisées pour traiter les troubles gynécologiques. C’est le cas en particulier de l’eau thermale chlorurée fortement salée. La cure thermale contribue ainsi à :

  • favoriser la sécrétion d’hormones féminines ;
  • stimuler l’ovulation ;
  • décongestionner le petit bassin ;
  • soigner l’appareil génital.

L’accompagnement personnalisé, la détente procurée par le cadre de la cure, les échanges avec le corps médical et les autres curistes aident également à calmer l’anxiété pour retrouver un bien-être psychologique propice à la fertilité.

Où faire une cure thermale pour la stérilité ou l’aménorrhée ?

Vous pouvez suivre une cure contre l’infertilité ou l’absence de règles dans l’une des 14 stations thermales proposant l’orientation thérapeutique « gynécologie » :

Consultez notre guide pratique de la cure thermale pour connaître les différentes étapes de l’organisation de votre séjour.


Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.