Pénurie d’agents thermaux : quel impact sur les cures thermales ?

Dans , 21 septembre 2021

Dernière mise à jour le 21 septembre 2021.Un membre du personnel thermal réalisant un soin sur une curiste

Vous l’avez peut-être remarqué : une partie des centres thermaux souffrent d’un manque de personnel pour cette saison thermale. Comment peut-on l’expliquer ? Quel est l’impact sur les cures thermales ? On vous dit tout.

Depuis le début de la crise sanitaire liée à la COVID-19, les thermes français ont été confrontés à un grand nombre de complications : fermetures administratives, reports de cure, mesures sanitaires à appliquer, jauges à respecter, etc. Autant de points qui n’ont pas facilité le déroulement des cures thermales.

Malgré tout, les curistes ont été et continuent d’être au rendez-vous pour effectuer leur cure thermale annuelle, le personnel des centres les accueillant dans les meilleures conditions possibles pour faciliter leur séjour thermal.

Cette année cependant, contrairement à l’année dernière, certains thermes doivent faire face à une nouvelle difficulté : le manque d’agents thermaux pour la période automnale. En effet, comme chaque année, la saison thermale est particulièrement forte à partir du mois de septembre jusqu’au mois de novembre. De nombreux curistes débutent leur cure thermale à cette période et cette année, dans certains établissements, il n’y aura pas assez de personnel thermal pour les accueillir.

Peignoirs rangés et pliés sur des casiers

À quoi est dû le manque d’agents dans les centres thermaux ?

La situation sanitaire telle que nous la connaissons depuis plus d’un an maintenant a obligé les établissements thermaux à fermer leurs portes de mars à juin 2020, puis d’octobre 2020 à mai 2021. Une fermeture qui aura forcé les directions des thermes à mettre au chômage partiel leurs employés. De ce fait, nombre d’entre eux ont trouvé du travail ailleurs pour ne pas tomber dans la précarité. Autant d’agents thermaux ou de spécialistes qui ne reviendront donc pas exercer dans les thermes.

Comment les thermes réagissent-ils face à ce manque de personnel ?

Les centres thermaux concernés par ce manque de personnel font tout leur possible afin de disposer de la main-d’œuvre nécessaire pour accueillir les curistes comme prévu. Ainsi, les établissements thermaux diffusent massivement des offres d’emploi pour recruter au plus vite. L’avantage est que la formation du personnel s’effectue directement sur place, dans les thermes. Aucun prérequis n’est nécessaire pour postuler.

Nouveaux candidats se formant au poste d'agent thermal

La possibilité d’augmenter les salaires pour attirer les candidats a été envisagée mais n’est malheureusement pas réalisable, comme l’explique le délégué général du Conseil national des établissements thermaux (Cneth), Claude -Eugène Bouvier, dans une interview accordée à Europe 1 : « Les établissements thermaux ont déjà subi de lourdes pertes, une baisse très sensible de la fréquentation de l’ordre de 60% en 2020. Nous n’avons pas réellement de marge de manœuvre pour pouvoir augmenter significativement le niveau de rémunération. »

Quel impact sur les cures thermales ?

Malheureusement, quelques thermes ne reçoivent pas le nombre de candidats escomptés et se retrouvent à devoir reporter les cures thermales de certains curistes ayant réservé pour les semaines à venir. Les premiers contactés pour demander un report de cure sont les curistes habitants dans ou près de la station thermale concernée, qui n’avaient pas prévu de logement sur place.

À travers cette décision, le but est d’impacter le moins possible le tissu économique de la station. En effet, demander le report de cures de plusieurs curistes pénalise non seulement les thermes, mais également les hébergeurs, les restaurateurs et les commerces de la station thermale concernée.

Les centres thermaux continuent intensivement leur recherche de personnel pour limiter au maximum les reports de cure et accueillir les curistes comme prévu.

Et vous, avez-vous été confronté à un manque de personnel pendant votre séjour thermal cette année ? Cela a-t-il eu un impact sur votre cure ? Racontez-nous votre expérience dans les commentaires ci-dessous.

© AdobeStock

23 commentaires

  • Sophie Morel says:

    Cure à Néris Les Bains de mi-aout à début septembre
    Tous mes soins ont été effectués y compris massages et applications d’argile . Avec les mèmes soignants pour les 3 semaines sauf un changement pour les massages. Sans trop d’attente entre chaque ( maxi 15 mns)J’avais opté pour faire mes soins dès l’ouverture et ce choix du créneau très matinal explique peut-ètre le bon déroulé. Le personnel soignant était compétent et dévoué mais souvent trop pressé par le temps.

  • Bernard Gimbres says:

    Curiste à Préchacq les bains , par le manque de personnel les soins concernant la boue ont été diminués

  • joelle urban says:

    cure a Allevard pas suffisamment de kiné très déçu nous avons eu l ‘impression d’avoir une cure au rabais nous n’y retournerons pas bien que le personnel
    était à la hauteur

  • martine nicolas says:

    je suis en cure à Barbotan et tout se passe bien,je retrouve chaque année des membres du personnel.
    Bémol quand même pas de kinés pour les massages, mais a part ça les hôtesses sont charmantes quand on a besoin d’elles, rien a redire non plus pour les personnes aux différents postes de soins
    tout se passe bien, j’ai retenu pour l’année prochaine (7ieme année).

  • bernard says:

    le problème est que tout le monde veut faire sa cure en septembre /octobre . Moi je la fait en aout est aucun soucis je vais à Royat depuis plusieurs années :le personnel ,l’accueil et les soins sont très bien de même que le médecin qui prend bien le temps de s’occuper de nous même pendant les piqures de gaz

  • cahon says:

    je vais à balaruc les bains et tout c est bien passé!je ne comprends pas que les cures se passent si mal dans certains endroits manque de personnel donc des soins pas donnés!c est allucinant et la sécu paye!

  • nous avons été déçu pour la boue seulement le dos et deux articulations!!! trop de monde on ne trouvait pas de places assises pour attendre l’heure des soins trés pénible de rester debout manque de personnel c’était l’usine ala piscine il y avait toujours des problemes d’organisation il manquait aussi des Kinés pourtant _8 ans a Vichy on va hésiter a refaire des cures

  • marchetti says:

    A Gréoux les Bains pas de probleme de personnel : il y avait 3 personnes pour un pointage d’entrée pour 2 piscines (48 curistes)….

  • lamentable payés a coup de lance pierre aucune motivation pour ces gens la il faut revoir les salaires pauvre France

  • Georgiou Tetu Brigitte says:

    Je rentre de ma cure à Néris les Bains.
    J’ai eu la chance de pouvoir bénéficier de tous mes soins. Pénurie de kines mais j’ai pu ne pas en souffrir. Le manque de personnel s’est surtout fait ressentir à travers le stress de ces personnes qui sont obligés de courir sans cesse . J’espère que tout sera fait pour une meilleure considération des agents. De leur sérénité dépend l’efficacité des soins . J’ai bien sûr déjà programmé 2022..

    • claudine caron says:

      BONJOUR, j’étais à Néris-les-Bains en Août et n’ai pas eu de manque par rapport aux kinés, ni pour aucune soins. Par contre, les horaires étaient très difficiles car 6 h 50 tous les matins les premiers soins, obligée de me lever à 5 H 30. Plus de places entre 9 h 30 et 14 H, car fermés l’après-midi. Mais c’est exceptionnel cette année, je suis très contente de cette station et le personnel est très compétent.

  • Georgiou Tetu Brigitte says:

    Je rentre de ma cure à Néris les Bains.
    J’ai eu la chance de pouvoir bénéficier de tous mes soins. Pénurie de kines mais j’ai pu ne pas en souffrir. Le manque de personnel s’est surtout fait ressentir à travers le stress de ces personnes qui sont obligés de courir sans cesse . J’espère que tout sera fait pour une meilleure considération des agents. De leur sérénité dépend l’efficacité des soins . J’ai bien sûr déjà programmé 2022..

  • lacha says:

    Les cures thermales , parlons -en . A Montrond-les-Bains (42), massages inexistants , plus de kinés ( ils devaient , par le passé faire des massages à la chaîne comme à l’usine , les employés Polonais sous payés étaient tous partis. La piscine fermée pendant 15 jours car l’eau était insalubre , on avait à peine 2 minutes par personne pour passer sous les jets massant .Par contre les prestations non effectuées ont été facturées . Je plains le personnel de travailler dans des locaux en piteux état, avec une cadence digne  » des temps modernes  » Charlie Chaplin . Les curistes ne sont que des pompes à fric. J’ai effectué une cure précédente à Royat et c’était aussi l’usine , les injections sous cutanées de gaz étaient faites à la chaîne , ils ne prenait même pas la peine de mettre un pansement sur les saignements , c’était le peignoir qui les absorbaient. Franchement et dans ces conditions supplémentaires de  » crise sanitaire  » ,il est hors de question d’y aller bâillonné en plus. Les cures ça fait deux ans que j’ai mis en stand by . Quand le personnel sera considéré et payé à sa juste valeur, alors peut-être les curistes reviendront …

  • Marcelle CHAUVET says:

    Bonsoir, en effet, aux thermes Christus de St Paul les Dax, je n’ai pas eu de massages pendant ma cure du 28 juin au 17 juillet. Cela m’a manqué évidemment, car des massages avec l’eau thermale sont super efficaces. Quand j’en ai parlé à ma doctoresse, elle m’a de suite fait une ordonnance pour des massages chez mon kiné près de chez moi. J’espère que l’an prochain les kinés seront présents. Bien cordialement.

  • FESENBECK MARIE-THERESE says:

    A Amélie les Bains, personnel très courtois et apparemment ancien des Thermes d’Amélie. Je pense qu’Amélie ne rencontre pas les mêmes problèmes que dans certaines stations car très peu de travail dans le département et ceux qui en ont le gardent précieusement.

  • JOEL DIDIER says:

    Nous revenons de cure à Rochefort sur Mer. Les horaires de soins sont donnés à la minute près…!!! Encore faudrait-il du personnel pour recevoir les curistes. Personnel très courtois mais venant des pays de l’Est. Le chômage en France serait-il tombé à zéro ou bien les salaires offerts à ces gens sont-ils largement inférieurs à celui proposé aux Français ???? Nous avions 9 massages prescrits, seulement 6 ont pu être réalisés. Proposition de remboursement…. il est vrai que nous avons fait 750 Kms pour se faire rembourser des soins non réalisés !!! Nous avons passé plus de temps à attendre pour accéder aux soins que les soins eux même. Le peu de personnel Français ou étranger a bien du mérite pour travailler dans de telles conditions. A mon humble avis, le Covid a bon dos pour justifier un tel… »bordel ». J’avais fait parvenir un courrier au Directeur Général du Cneth après avoir lu tous les comptes rendus de réunions qu’il avait eu avec nos représentants gouvernementaux quant à la réouverture des établissements thermaux et je lui avais fait remarquer que pas une seule fois la santé des curistes n’était mentionnée, il n’était question que de rentabilité et de pertes de revenus. Quid des salariés qui font tourner les thermes ??? Embauchés en CDI, ils seraient encore sûrement dans les établissements.

  • Fischer says:

    effectivement, annualisez les contrats – pour fidéliser votre personnel – permet d’enlever cette précarité du contrat saisonnier –
    le premier contrat, devrait être sous forme de stage, et si la personne convient pour ce poste et qu’elle même s’y plait – la former au titre d’agent thermal –
    et non former des personnes issus de pôle emploi, qui n’ont aucune expérience dans ce milieu, et ensuite leur proposer de travailler une saison – sur 10 stagiaires en formation 1 ou 2 continue dans cette voie – les autres abandonnent très vite

  • Dané says:

    heureusement que j’ai téléphoné 1semaine pour un renseignement, ils m’ont dit aussitot qu’elle était reportéé….cela faisait 2 fois, donc il a fallu faire une autre demante de cure auprés de la sécu pour un autre lieu. il a fallut annuler le trains la location etc……et rechercher une autre avec une autre location et billets de train…….pour des Seniors c’est un peu fort de café.

  • dominique PARREL says:

    à Saint Laurent les Bains, il n’y a plus de kiné depuis plusieurs années et avant le COVIID. Le directeur m’a dit qu’il ne serait plus possible d’en avoir. C’est bien dommage pour une station qui prétend soulager l’arthrose.

  • DURIEZ says:

    Embaucher en CDI pour une activité saisonnière ? Il ne faut pas rêver, qui plus est, dans certaines stations, une majorité du personnel arrive des pays de l’est.

    • Alain LE SACHEY says:

      Ma cure de septembre 2021 a été annulée faute de personnels. Mon propriétaire refuse de me rembourser la location pretextant que cela n’a rien à voir avec le covid. Que puis-je faire ?

  • KNECHT says:

    Nous sommes en cure à St Paul les Dax. Cette année il n’y a pas de massages par manque de kinés. C’est vraiment dommage. De plus nous prenions aussi 1 massage complet par semaine à titre personnel. Plus possible non plus.

  • Embauchez vos personnels sous CDI au lieu dr contrats saisonniers ils n’iront plys chercher ailleurs peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.