Comment se forme l’eau thermale ?

Dans 2 janvier 2023

Origine de l'eau thermale

Avant d’arriver dans votre établissement thermal pour vous apporter bien-être, détente et soulagement lors de vos soins, l’eau thermale a effectué un long voyage, parfois de plusieurs milliers d’années ! Mais au fait, savez-vous d’où vient cette précieuse ressource ? Embarquez avec nous pour une aventure entre ciel et terre, aux origines de l’eau thermale.

L’eau thermale est une eau minérale naturelle aux vertus thérapeutiques connues et exploitées depuis la nuit des temps. Elle acquiert ses propriétés au cours d’un lent processus qui se superpose au cycle de l’eau. Des nuages aux profondeurs de la Terre, découvrez comment se forme l’eau thermale !

Une goutte d’eau dans l’océan

L’odyssée commence par l’évaporation de l’eau contenue dans les océans, les mers, les lacs, les fleuves et les rivières. Chauffée par les rayons du soleil, l’eau liquide se transforme en vapeur puis s’élève dans l’atmosphère. Au cours de son ascension, elle se refroidit et se condense en gouttelettes pour former des nuages qui se déplacent au gré des vents.

Sous l’effet des phénomènes météorologiques, ces nuages libèrent des précipitations : pluie, grêle ou neige selon l’endroit et la saison. Une partie de l’eau est directement captée par les végétaux, une autre rejoint les cours d’eau ou les océans pour débuter un nouveau cycle. Enfin, la partie qui deviendra de l’eau thermale s’infiltre dans le sol pour y entamer un long parcours souterrain.

Évaporation de l'eau dans l'océan

Voyage au centre de la Terre

L’eau pénètre dans les fissures et les pores de la roche pour former des réserves souterraines, appelées aquifères. Son trajet à travers les différentes couches géologiques peut prendre de quelques décennies à plusieurs milliers, voire millions d’années ! Ce voyage digne des meilleurs romans de Jules Verne explique à la fois la minéralité et la chaleur de l’eau thermale.

Un lent processus de minéralisation

Au cours de ce long cheminement dans les profondeurs terrestres, l’eau thermale s’enrichit en sels minéraux et oligo-éléments au contact des roches dans lesquelles elle circule. La nature de ces éléments dépend des sols traversés : le calcium provient des terrains calcaires, les sulfates du gypse, le sodium et la silice des roches granitiques ou métamorphiques, etc.

C’est à ce même moment que les eaux naturellement gazeuses se chargent en dioxyde de carbone ou en d’autres gaz liés aux phénomènes volcaniques. Chaque source thermale possède ainsi une composition chimique unique qui lui confère des propriétés thérapeutiques spécifiques. On distingue cinq grandes familles d’eaux thermales aux bienfaits différents.

Un réchauffement progressif de l’eau thermale

En s’enfonçant dans le sol, l’eau minérale acquiert également sa chaleur naturelle. En moyenne, sa température augmente de 3 °C tous les 100 mètres. Les eaux les plus profondes sont donc les plus chaudes. Cette chaleur favorise en outre la dissolution des minéraux.

Eau thermale souterraine

Une remontée plus ou moins lente vers la surface

Les dégagements gazeux en lien avec le magma et les zones de failles facilitent la remontée des eaux thermales en direction de la surface terrestre. La vitesse de la remontée détermine la température d’émergence de l’eau thermale.

  • Lorsque la remontée se fait lentement, l’eau a le temps de se refroidir progressivement et présente à sa sortie une température similaire aux eaux de surface : on parle de source thermale froide.
  • À l’inverse, si la remontée est rapide, l’eau chauffée en profondeur conserve une grande partie de sa chaleur : on obtient alors une source d’eau chaude dite « hyperthermale ».

Dernière ligne droite jusqu’au centre thermal

Elle arrive à la fin de son voyage ! L’eau thermale peut maintenant être captée de deux manières différentes :

  • soit au niveau d’une source, qui correspond à une résurgence naturelle de l’eau ;
  • soit par un forage, c’est-à-dire un puits creusé pour prélever l’eau thermale directement dans la nappe souterraine.

Cette deuxième méthode est souvent privilégiée, car elle permet de conserver intactes. les caractéristiques de l’eau thermale. L’eau est ensuite acheminée jusqu’à l’établissement thermal par l’intermédiaire de pompes et de canalisations, puis utilisée dans le cadre de divers soins thermaux : bains chauds, douches, massages, etc. L’eau thermale usagée passe dans une station d’épuration avant son rejet dans le milieu naturel. Un nouveau cycle peut alors recommencer !

 

© AdobeStock


Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.