Le gaz thermal : un allié pour la peau, les articulations et la circulation

Dans 14 janvier 2023

bain avec gaz thermal

Qui dit cure thermale, dit eau thermale… Mais pas seulement ! Certains établissements thermaux vous proposent également de profiter des bienfaits du gaz thermal. De quoi s’agit-il et en quoi consistent les soins à base de gaz thermaux ? Quels sont leurs atouts pour votre bien-être et votre santé ? On vous dit tout sur ce composé aux vertus méconnues.

Le thermalisme exploite principalement les propriétés thérapeutiques de l’eau minérale naturelle à travers des bains, douches, brumisations, massages sous l’eau, etc. En complément et selon vos besoins, vous pouvez également recevoir des soins à base de dérivés d’eau thermale comme la boue thermale, les vapeurs et les gaz thermaux.

Le gaz thermal, c’est quoi ?

Le long voyage de l’eau thermale à travers les profondeurs de la Terre s’accompagne parfois de la formation de composés gazeux. Il s’agit majoritairement :

Les centres thermaux captent ces gaz à l’émergence de la source thermale, au niveau d’un gisement de gaz ou par dégazage de l’eau thermale.

Quels sont les soins à base de gaz thermaux ?

Les soins thermaux suivants utilisent du gaz thermal pur ou associé à l’eau minérale naturelle :

  • bain carbogazeux ou bain avec insufflation de gaz : immersion dans une baignoire d’eau thermale chargée en gaz carbonique maintenue à une température de 26 à 28 °C ;
  • injection sous-cutanée de gaz carbonique : injection de gaz thermal sous la peau, réalisée par le médecin thermal et sur prescription médicale uniquement ;
  • bain de gaz sec : mise en contact pendant 10 à 20 minutes avec une atmosphère gazeuse, à l’aide d’une enveloppe étanche isolant le corps ou les membres à soigner ;
  • insufflation tubaire : envoi de gaz sulfuré sous pression dans l’oreille pour ventiler la trompe d’Eustache, pratiqué par le médecin thermal dans le cadre d’une cure thermale en voies respiratoires.

La majorité de ces soins thermaux se font avec du gaz carbonique : c’est ce que l’on appelle la carbothérapie thermale.

gaz thermal dans l'eau

Quels sont les bienfaits de la carbothérapie thermale ?

Les soins à base de gaz thermaux sont indiqués pour traiter certaines pathologies chroniques, en particulier dans les orientations thérapeutiques Maladies Cardio-Artérielles (MCA), Rhumatologie (RH) et Phlébologie (PHL). Ils participent également à votre bien-être général.

Un moment de détente et de repos

Les bains carbogazeux ou de gaz sec procurent une sensation de relaxation profonde. Confortablement installé(e), vous profitez d’un soin doux et reposant tout en bénéficiant des nombreuses vertus thérapeutiques du gaz thermal.

Des jambes plus légères et une meilleure santé cardio-vasculaire

Le passage du gaz carbonique à travers la peau permet de dilater les veines et artères, et ainsi d’activer la circulation sanguine. Les soins de carbothérapie thermale s’avèrent donc efficaces pour réduire vos symptômes si vous souffrez de troubles veineux (jambes lourdes, varices, séquelles de phlébites, œdèmes…) ou cardio-vasculaires : hypertension, syndrome de Raynaud, suites d’infarctus, etc.

Des effets bénéfiques sur les muscles et les articulations

Doté de propriétés antalgiques, le gaz thermal contribue également à soulager les douleurs articulaires ou musculaires : mal de dos, fibromyalgie, arthrose, tendinites chroniques, suites de fracture, etc. Il favorise la reconstitution des tissus osseux et du cartilage, ainsi que l’élasticité des tendons, vous aidant de ce fait à retrouver souplesse et mobilité.

Une peau plus belle et plus lisse

Enfin, le gaz carbonique est utilisé en dermatologie et même en médecine esthétique sous le nom de carboxythérapie. Ses propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires permettent d’accélérer la cicatrisation des plaies et des ulcères. Il apporte une meilleure oxygénation cellulaire et stimule la production de collagène et de fibres élastiques, ce qui contribue à atténuer les rides et à repulper l’épiderme. Le gaz thermal aide en outre à réduire les amas graisseux sous-cutanés et donc à lutter contre la cellulite ou « peau d’orange ».

Y a-t-il des contre-indications à l’usage du gaz thermal ?

La carbothérapie est contre-indiquée en cas de grossesse ou d’hémophilie (trouble de la coagulation sanguine). Vous devez par ailleurs solliciter un avis médical avant de recevoir des injections sous-cutanées de gaz thermal.

© AdobeStock


Sources :

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.